chou gianduja-praliné

Classé dans : Recettes sucrées | 6


DSC01230-1024x926-2

Adieu choux raplaplas, ramollos et de traviole !

Vous cherchez une recette de pâte à choux inratable ? ça tombe bien, en voici une !

IN-RA-TA-BLE je vous dis !

… avec le p’tit craquelin qui fait joli, pis tout pis tout.

 

Cette quantité permet de pocher une quarantaine de choux de 3 cm de diamètre crus.

DSC01218

Pour la pâte à craquelin :

  • 100g de beurre demi-sel pommade.
  • 120g de cassonade
  • 120g de farine T55

DSC01211

Mélanger tous les ingrédients et former une boule. Abaisser entre 2 feuilles de papier sulfurisé à 2mm d’épaisseur. Détailler des ronds à l’aide d’un emporte-pièce au maximum du même diamètre que les choux. Réserver au congélateur le temps de faire la pâte à choux.

 

Pour la pâte à choux :

  • 125 ml d’eau
  • 125 ml de lait 1/2 écrémé
  • 100g de beurre
  • 150g de farine T55
  • 4 à 5 œufs
  • ½ càc de sel, ½ càc de sucre

La grosseur des œufs a son importance, le poids des œufs correspond en général au volume des liquides. Ex : pour 250 ml de liquide il faut 250g d’œufs entiers, pour 500 ml de liquide il faut 500 g d’œufs, pour 327,34 ml de liquide il faut ???… Gagné ! il faut 327,34 g d’œufs, etc…

Pour avoir des choux bien moelleux, vous pouvez augmenter la proportion de lait, pour des choux plutôt secs, celle de l’eau.

 

C’est parti pour la recette !

Faire chauffer l’eau, le lait, le beurre, le sel et le sucre.

DSC01210

Lorsque le beurre est entièrement fondu, et à petits bouillons, prendre une bonne inspiration et verser la farine en une fois.

Et là, on est dans la panade !!!

Mais ne vous inquiétez pas, on va s’en sortir ! Prendre une seconde inspiration et mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. Continuer à remuer 1 ou 2 minutes sur feu doux pour dessécher la pâte. Elle doit se détacher en boule des parois de la casserole.

DSC01212

Ça, c’est fait !

Réserver dans un saladier. Laisser refroidir quelques minutes.

Ajouter les œufs, un par un. Là, vous pouvez respirer normalement. Mais attention à incorporer entièrement chaque œuf avant de mélanger le suivant.

DSC01213

L’appareil doit être bien lisse et former un ruban cassant.

DSC01215

Petit test pas bien méchant à la portée de tous : plongez le bout d’une spatule verticalement dans la pâte. Une petite crête doit se former. Retourner la spatule. Si la crête reste droite, la pâte est trop épaisse, si elle retombe sans venir se coller à la spatule, elle est parfaite. Et si vous avez tout suivi, vous vous dîtes : « et si elle se colle complètement à la spatule ? » Et bien vous seriez dans la panade pour de vrai ! et moi de répondre : « Vous n’aviez qu’à lire la recette jusqu’au bout »…

Je conseille donc de battre le dernier œuf, en mini omelette, et de l’incorporer cuillère par cuillère, jusqu’à l’obtention de la texture désirée. Autant il est fastoche d’assouplir l’appareil en rajoutant progressivement un peu d’œuf entier, autant il ne l’est pas de le rendre plus compact.

 

Troisième grosse inspiration : Dresser les choux à la poche en quinconce avec une douille unie, de grosseur régulière et sur une plaque recouverte d’un tapis silpat. Ne pas trop coller les choux les uns aux autres, car si tout va bien, je dis bien « si tout va bien », ils gonflent à la cuisson.

Déposer un disque de craquelin sur chaque chou.

DSC01217

Enfourner à 180°C (une trentaine de minutes pour des choux de 3 cm crus). Les craquelures doivent être bien dorées, le dessous du chou doit sonner creux, et un chou bien cuit doit être vide à l’intérieur, sinon comment c’est t’y qu’on fait pour le garnir ?

WP_20170925_18_38_18_Pro

DSC01219

Quelques conseils :

Si vous voulez faire des choux de 2 ou 3 tailles différentes, prévoyez autant de fournées.

Ne pas entrouvrir le four pendant la cuisson, les choux se ratatineraient instantanément s’ils ne sont pas assez cuits.

Petite astuce pour des choux bien réguliers : vous pouvez remplir un moule à demi-sphères en silicone, et le mettre au congélateur. Une fois congelé, Il n’y a plus qu’à démouler, et enfourner !

À la sortie du four, disposez-les sur une grille plutôt que sur une plaque.

Il faut bien connaître son four, la cuisson des choux nécessite parfois quelques réglages.

Une autre méthode de cuisson consiste à préchauffer très fort, à enfourner four éteint, puis à rallumer le four normalement pour poursuivre la cuisson. Mais je ne l’ai pas encore testée…

 

Et pour la garniture :

Pour cette recette, j’ai réalisé des choux de 2 tailles différentes (4 et 3 cm).

L’idée est de garnir un petit chou, qui sera inséré dans un chou plus gros.

Pour cette recette, j’ai garni les petits choux avec un crémeux de gianduja, et les plus gros avec une mousse légère pralinée.

Il est inutile de poser un craquelin sur les plus petits choux qui serviront d’inserts, ceux-là peuvent bien être de traviole.

Pour le crémeux gianduja :

  • 2 jaunes d’œufs
  • 100 ml de lait 1/2 écrémé
  • 100 ml de crème fleurette entière
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 15g de sucre
  • 2g de gélatine 200 bloom (1 feuille)
  • 80g de gianduja
  • 1 càc de cacao en poudre Valrhona.

 

Faire chauffer le lait et la crème. Verser sur les jaunes d’œufs mélangés aux sucres.

DSC01172

Remettre le tout sur feu doux sans cesser de remuer, jusqu’à ce que le thermomètre titre 83°C (jusqu’à nappage)

22014821_2006577806255775_2105729088_n

Ajouter la feuille de gélatine ramollie et essorée. Verser sur le gianduja. Ajouter le cacao. Mixer. Passer au chinois. Réserver au frais pendant au moins 5 heures.

22016775_2006577986255757_173310791_o

 

 

22050450_2006578056255750_1144240392_o

 

 

 

DSC01179

Pour la mousse légère pralinée :

  • 40g de crème fleurette
  • 125g de praliné
  • 250 g de crème montée
  • 2g de gélatine 200 bloom (1 feuille)

 

Faire chauffer la crème. Ajouter la gélatine ramollie et essorée. Mélanger avec le praliné.

DSC01180

 

22016811_2006578102922412_556525737_o

 

détendre le mélange praliné avec quelques cuillères de crème montée.

22016939_2006578159589073_1422112962_o

Incorporer le reste de la crème fouettée avec le truc qui sert à racler le fond des culs de poule, la maryse quoi ! Mettre en poche. Réserver au frais pendant au moins 5 heures.

22017111_2006578192922403_280318996_o

Pour le montage :

Remplir les petits choux de crémeux à l’aide d’une douille à garnir

DSC01223

Couper délicatement les chapeaux des gros choux

Recouvrir le fond des gros choux d’une couche de crème montée pralinée

Placer l’insert

DSC01224

Camoufler entièrement l’insert avec la crème, à l’aide d’une douille étoile.

DSC01225

Replacer le chapeau

saupoudrer de sucre glace

Et cerise sur le gâteau : noisette sur le chapeau !

 

 

On n’oublie pas le silpat, l’emporte-pièce, les poches, la douille unie, la douille à garnir, la douille étoile, le gianduja, le praliné, le moule demi-sphères, le thermomètre, la grille et l’IN-DIS-PEN-SA-BLE  maryse !

A vous de jouer !

DSC01231-1024x682

DSC01235-1024x682

6 Réponses

  1. Rabatel Caroline

    Magnifique vos choux’ ils font vraiment envie et votre recette est superbe . Encore mille merci . Il n’y a plus qu à.

    • Avec plaisir Caroline ! Merci à vous !

      • catherine commare

        Humm ! ils sont magnifiques ces élégants petits choux. Et quel talent ! Bravo cousine. C’est vraiment bien expliqué je vais tenter çà un de ces jours c’est trop beau je veux voir si c’est bon aussi mais je n’ai pas vraiment de doute à vrai dire !!! Bisous et à un de ces jours.

        Cathy

  2. Aïcha Erregui

    Bonjour, merci pour la recette ! Pour la feuillede gélatine , combien de g svp? et le bloom aussi. Un grand merci

Laissez un commentaire à Rabatel Caroline

Cliquez ici pour annuler la réponse.