Pavlova & fruits rouges, de l’amour et du sucre !

Classé dans : Recettes sucrées | 0

Bonjour tout le monde !

Vous avez envie d’épater la galerie sans trop vous embêter la vie avec des heures de préparation ? Cette recette est faite pour vous ! Le plus gros et long du travail ? C’est le four qui le fait ! Une bonne excuse pour faire la sieste pendant que ça cuit…

En plus, je parie qu’il vous reste des blancs à passer, et un peu de sucre dans un placard. Allez c’est parti pour une pavlova légère et gourmande qui saura épater vos convives ! Cette recette est accessible pour tous les niveaux de pâtisserie, alors faites vous plaisir !

.

Matériel :

Ingrédients :

  • pour les meringues : 150g de blancs d’œuf (pour les bâtonnets), 300g de sucre + 150g de blancs et 300g de sucre (pour le socle), 10g de mycryo pour l’imperméabiliser
  • pour la chantilly mascarpone aux agrumes : 200g de crème entière, 100g de mascarpone, une gousse de vanille grattée, les zestes d’un citron jaune, d’un citron vert, 20g de sucre glace
  • pour les fruits : 250g de fraises, 125g de framboises, 125g de mûres, quelques cerises
  • Pour le décor : une CS de nappage neutre, fleurs comestibles

.

  1. On s’occupe d’abord des bâtonnets de meringue

Dans le bol du robot, pesez les 150g de blancs à température ambiante, et mettez à tourner à vitesse moyenne.

Ajouter 1/3 du sucre quand les blancs commencent à faire une mousse épaisse (au bout de 2-3 minutes normalement).

Ajouter le second tiers quand ils sont plus fermes, aux environs de la 6-7ème minute.

Enfin, ajoutez le dernier tiers quand les blancs sont fermes, et laissez tourner à vitesse rapide encore 5 bonnes minutes.

Débarrassez la préparation dans une poche à douille munie de la douille de 10, et pochez des bâtonnets en faisant de grands longueurs sur une plaque perforée munie de papier sulfurisé.

Enfournez les bâtonnets dans le four préchauffé à 90°C, et laissez cuire 3h. Laissez les bien refroidir et durcir dans le four pendant 30 min ensuite.

.

2. Le fond en meringue

Après avoir fait les bâtonnets, il faut maintenant faire le fond de la pavlova qui va les maintenir solidaires.

On reprend le même procédé que précédemment pour la meringue : on fouette les blancs auxquels on ajoute le sucre en 3 fois et on laisse bien tourner encore 5 minutes à vitesse rapide à la fin.

Quand vos bâtonnes sont cuits, munissez vous de votre cercle, de votre meringue, de papier sulfurisé et de vos bâtonnets. C’est parti pour la mission maçonnerie !

Cassez vos bâtonnets de meringues irrégulièrement en morceaux de 5 à 7 cm.

Découpez une bande de papier sulfurisé de 6 cm de haut et de la longueur de la circonférence de votre cercle. Ici, je l’ai fait en deux morceaux superposés.

Déposez quelques petites gouttes de meringue sur le cercle pour que votre bande de papier sulfu adhère bien. Placez un papier sulfu sous votre cercle et sur une plaque perforée.

Déposez de la meringue dans le fond du cercle sans toucher les bords, arrêtez-vous à environ 1 cm du bord.

Déposez sur le contour les bâtonnets bien rangés, face bombée contre le rebord du cercle.

Une fois tout le contour bien rangé, avec le dos d’une petite cuillère, venez enduire le bas des bâtonnets pour bien les enchâsser dans la meringue.

Enfournez à nouveau dans un four préchauffé à 90*C pour 4 heures (ou plus si la sieste se prolonge!). Laissez bien refroidir après cuisson comme pour les bâtonnets. Il n’est pas rare que je mette la meringue dans le four avant d’aller me coucher (team couche-tard), et l’arrête au petit matin.

TADAAAAAM !

.

3. On règle leur sort aux fruits rouges.

Lavez et équeutez les fraises et cerises.

Réalisez une brunoise avec les fruits rouges. Réservez.

.

4. On chablonne la meringue

Dans un petit bol, faites fondre au micro onde le mycryo.

Laissez-le refroidir un petit peu et badigeonnez généreusement la meringue pour qu’elle soit étanche et ne détrempe pas trop vite avec les fruits.

Placez la meringue 1 minute au congélateur pour bien faire figer le beurre de cacao. Sortez la, et on passe à la chantilly.

.

5. On réalise la chantilly mascarpone vanille-agrumes

Dans le bol du robot préalablement placé au frigo ou congélateur, versez la crème, le mascarpone, et une gousse de vanille grattée.

Laissez monter à vitesse moyenne jusqu’à obtention d’une belle texture aérienne, type mousse à raser.

Pendant ce temps, zestez les citrons.

Quand la chantilly est prête, ajoutez le sucre glace et les zestes des citrons. Sortez la brunoise de fruits du frigo, on passe au montage !

.

6. Montage !

Déposez dans le fond de meringue chablonné la brunoise de fruits rouges jusqu’à mi-hauteur des meringues.

Déposez ensuite la chantilly mascarpone que vous lissez à la spatule.

Décorer à l’envi avec des fruits rouges restants et des fleurs comestibles, ou tout ce qui vous plaira, au gré des envies !

.

La pavlova se conservera au frigo pendant 4-5h, au delà, elle risque malgré tout de détremper.. Régalez-vous bien !

.

La brioche fraise rhubarbe, pour un brunch coloré et délicat qui déchire !

Le soleil revient, les journées s’allongent, les fleurs émerveillent avec leurs couleurs de toutes parts, alors quoi de mieux pour entamer cette merveilleuse saison que de délicieuses brioches à la fraise, rhubarbe en deux façons, et une subtile note de fève de Tonka. Vous allez épater les copains au prochain brunch, moi j’vous le dis ! Les proportions comprennent les 8 brioches façon tartelettes ainsi qu’une brioche tressée et une plus classique avec les chutes. Vous pouvez diviser la recette en deux si vous ne souhaitez réaliser que les brioches tartelettes (mais honnêtement, on sait vous et moi que la brioche tressée va y passer fissa, et qu’elle mérite de vivre – même brièvement!).

Exit les viennoiseries classiques, et bonjour la méga classe avec des viennoiseries colorées et super sexy 🙂

La recette de brioche (mon obsession favorite, je ne vous l’apprends pas..) a été un tout petit peu retravaillée pour vous assurer quelque chose qui me tient à cœur : un résultat maximum, avec un effort minimum ! (si vous suivez un peu mes recettes et techniques habituelles, je suis une amatrice des « méthodes TGV » 😀

Vous découvrirez ensuite une rhubarbe en deux façons : la première cuite et prise dans la crème à la tonka, et la seconde crue, juste macérée au sucre, une vraie découverte pour moi. Je remercie Marianne pour cette idée, j’ai failli ne plus en avoir assez pour mettre sur les brioches tellement j’ai tout dévoré à la cuillère..

Allez, vous êtes prêts ?

Matériel :

Ingrédients :

  • pour la brioche : 500g de T45 gruau, 100g de sucre en poudre, 8g de sel, 20g de levure fraîche, 2 oeufs (100g), 160g de lait, 10g de miel, 100g de beurre mou
  • pour la dorure : un jaune d’oeuf, 1 CS de crème entière (ou à défaut, de lait)
  • pour le topping de la brioche tressée : sucre en grains, ou pralines
  • pour la crème : 200g de lait entier, 5 jaunes d’oeuf, 30g de sucre en poudre, 15g de fécule de mais, une fève de tonka
  • pour les fruits : 3 branches de rhubarbe, 30g de sucre une 20aine de fraises fraiches
  • Pour le décor : une CS de nappage neutre, fleurs comestibles

  1. Réalisez la brioche

Pesez le lait, passez le 20 secondes au micro-onde pour qu’il soit tiède. Pesez ensuite la levure.

Ajoutez-la au lait tiède. Ajoutez le miel par dessus. Laissez reposer 10 minutes pour que la levure s’active. Elle doit remonter à la surface comme ceci :

Dans le bol du robot et dans l’ordre, déposez : le sel, la farine, le sucre.

Ajoutez ensuite les oeufs et la levure activée.

Mettez à tourner en vitesse lente pendant 7 minutes.

Au bout des 7 minutes, la pâte doit former une boule et être un peu granuleuse.

Ajoutez le beurre mou en morceaux, et mettez à nouveau à pétrir pour 10 minutes. Au début ça va coller aux parois, mais ça va former ensuite une jolie pâte lisse et homogène.

Rassemblez votre pâte en une boule au centre du bol, et mettre en pousse dans le four éteint avec un bol d’eau bouillante pour 1h30 à 2h selon la température obtenue. Attention à ne pas dépasser 28°C, sinon le beurre fondra et ressortira. Vous pouvez réaliser la crème tonka pendant ce temps de pause.

2. Réalisez la crème pâtissière à la tonka

Dans une casserole, porter le lait à ébullition en mettant une petite poignée de sucre dans le fond de la casserole pour éviter que ça accroche. Râpez à la microplane 1/3 d’une fève de tonka. Je n’en mets pas davantage pour que le parfum soit vraiment subtil et pas agressif.

Dans un saladier en parallèle, fouettez les jaunes et le sucre.

Ajoutez-y la fécule de maïs.

Quand le lait est à ébullition, versez le dans le saladier sur le mélange précédemment réalisé, et reversez ensuite dans la casserole. Remettre à cuire à feu moyen et fouettez sans cesse jusqu’à épaississement de la crème.

Quand elle a épaissi et bien cuit, versez la crème pâtissière dans le saladier précédemment utilisé, et filmez au contact de la crème. Réservez au frigo pour l’heure qui reste de pousse.

3. Mission rhubarbe

Epluchez la rhubarbe à l’aide de la pointe de votre couteau, il s’agit ici de retirer la première peau épaisse, vraiment pas agréable en bouche.

Pour la rhubarbe macérée au sucre :

Découpez une branche de rhubarbe en 2 ou 3 dans le sens de la largeur, puis dans la longueur pour obtenir des petits cubes de 5mm de diamètre.

Réservez dans un bol, saupoudrez de sucre et mettre de côté pour le montage.

Pour la rhubarbe en tronçons : découpez 2 branches en tranches d’environ 1 cm de long, et réservez.

4. Retour à la brioche

Au bout d’1h30/2h de pousse, votre pâte doit avoir doublé de volume.

Dégazez la pâte avec vos poings (moment antistress de la recette!)

Divisez ensuite la pâte en deux morceaux : le premier vous servira pour les brioches individuelles fraise-rhubarbe, la seconde pour la tressée.

Divisez un premier morceau en 3, et réalisez les branches de la tresse :

Déposez la tresse dans le moule à cake pour une seconde pousse d’une heure.

Pour les brioches individuelles fraise-rhubarbe :

Etalez l’autre moitié de la pâte au rouleau.

Emporte-piecez les brioches à l’aide des cercles à tarte. J’en ai réalisé ici 6, mais vous pouvez en réaliser davantage.

Déposez chaque disque de brioche dans un cercle à tartelette en prenant le soin de bien écraser du bout des doigts le centre et de faire remonter les rebords sur les côtés du cercle.

Avec les chutes, j’ai réalisé un gros boudin reconstitué, que je cuirai en brioche longue classique.

5. Montage avant cuisson

Préchauffez le four à 175°C.

Déposez une grosse cuillère à soupe de crème pâtissière refroidie au cœur de chaque brioche.

Déposez 5/6 morceaux de tronçons de rhubarbe sur la crème patissière.

Mettre en cuisson pour 15 minutes, à adapter selon la vigueur de votre four.

Pour les deux autres brioches, la classique et la tressée :

Préparer la dorure avec le jaune et la cuillère à soupe de crème entière (ou lait).

Dorer les 2 brioches au pinceau et saupoudrez de sucre en grains.

Cuisez-les 20 minutes, encore une fois à adapter selon la vigueur de votre four.

Je ne pourrais vous faire la faveur de prendre en photo ces dernières à la sortie du four, c’est Monsieur qui s’en est chargé et.. qui en a mangé la moitié de chaque..! Forcément, je ne le remercie pas, c’était plus trop présentable (d’autant plus qu’utiliser un couteau ne lui est pas venu à l’esprit, il a tout arraché sinon c’est pas rigolo!)

6. Montage final des brioches individuelles

Sortez les brioches des cercles en poussant délicatement par en dessous. Les laisser complètement refroidir.

Découpez les plus petites des fraises en deux. Déposez 3 morceaux de fraise en équilibre sur le dessus des brioches à la rhubarbe.

Déposez ensuite quelques morceaux de rhubarbe macérée au sucre.

Nappez au pinceau les fraises avec un peu de nappage neutre passé au micro-onde.

Partez cueillir quelques pâquerettes, pensées, capucines ou autre dans le jardin, et déposez-en une sur le côté :

Petite photo des coulisses pendant que je suis partie recharger mon appareil photo, avant la touche finale. Je vous laisse deviner qui est encore passé par là et a mis en scène son crime..

TADAAAAAAM !

Vous pouvez faire comme mon vilain gourmand, et déguster ces délicieuses brioches qui vont épater tout le monde au prochain brunch !

Fleur de fraise, la nouvelle charlotte !

Classé dans : Recettes sucrées | 0

Bonjour à tous,

Le coup d’envoi de la saison des fraises étant lancé et Pâques approchant, pour vous éviter de faire une double overdose de chocolat, je vous propose de revisiter le visuel de la charlotte aux fraises pour épater vos familles après une éprouvante chasse aux œufs !
Vous n’aurez pas à vous embêter à faire les calculs savants pour déterminer la taille des patrons, j’ai tout calculé pour vous afin de régaler 6 convives 🙂

Hormis la petite session bricolage du début, cette recette est très simple et rapide, pendant que le biscuit joconde est en cuisson, vous pouvez attaquer la mousse aux fraises et procéder au montage juste après. Ne restera plus que l’attente pour la déguster !

Vous pouvez réaliser cette charlotte le matin pour le soir, ou la veille pour le lendemain midi, au choix 🙂

Allez hop, on se retrousse les manches !

(Reposez cette fraise, je vous vois essayer de les manger à même la barquette, vous n’en aurez plus pour faire la charlotte..)

Lire la suite­­

La forêt noire façon entremets, ou comment dépoussiérer un classique !

Classé dans : Recettes sucrées | 0

Bonjour tout le monde ! Avant que le printemps ne s’installe pour de vrai, je vous emmène en balade en forêt, mais pas n’importe laquelle, la forêt noire !

Ça faisait un moment que les copains me réclamaient ce gâteau que je qualifierais de « classique de chez classique ». J’avais en tête ce gâteau à l’ancienne, souvent industriel, truffé de chantilly, de cerises au kirsch un peu agressives en bouche, et de copeaux qui craquent sous la dent pour venir nous apporter un peu de gourmandise. Seulement voilà, je n’aime pas faire comme tout le monde, et j’ai décidé de bidouiller une petite recette pour décaper un peu la forêt noire telle qu’on la connait, pour que vous puissiez la réaliser sous forme d’entremets hyper gourmand. La recette doit être réalisée en 2 jours (par exemple l’insert le matin, et la mousse l’après-midi, une nuit de congélation, et dégustation le lendemain soir) ou 3 (j-2 insert, j-1 mousse et montage, j0 flocage et dégustation). Il faut prévoir au moins 6 à 8h de décongélation de l’entremets au frigo avant dégustation.

On se retrousse les manches, et c’est parti !

Lire la suite­­

Bûche Pop Corn, cacahuètes, pommes & poires « façon tatin »

Classé dans : Noël, Recettes sucrées | 1

En forme de petits sapins parfaitement allignés, cette bûche réalisée dans le moule « Sapin » de Silikomart va instantanément créer une ambiance festive et féerique sur votre table de fêtes. Comme par magie, le design de cette bûche façon forêt enchantée et ses saveurs Pop Corn et cacahuète vous feront retomber en enfance l’espace de quelques bouchées gourmandes. Les pommes et poires de saison quand à elles ne manqueront pas d’apporter de la légèreté et de la fraicheur à ce dessert équilibré et original.

Lire la suite­­

Biscuits sablés de Noël aux saveurs praliné, fruits de la passion et citron vert

Classé dans : Noël, Recettes sucrées | 0

Biscuits sablés de Noël originaux à confectionner en famille, aux saveurs de praliné aux noisettes, fruits de la passion et de citron vert, réalisés avec le moule « Winter Holiday – Voilà Cookie » Silikomart . N’oubliez surtout pas d’en garder un pour le vieux barbu, il faudra comme le veut la tradition, l’accompagner d’un petit verre de lait et le poser à côté de votre beau sapin le soir du 24 décembre!

Lire la suite­­

Entremets fruits rouges, chocolat, vanille et tonka « version Halloween »

Classé dans : Halloween, Recettes sucrées | 0

Est-ce que vous êtes prêt pour un « Trash the Cake »? Si oui, je vous présente un entremets réalisé dans le moule « Vinile » de Silikomart, qui a revêtu spécialement pour vous son costume ensanglanté d’Halloween! Mais parce que le visuel façon « scène de crime » ne fait pas tout, parlons aussi de son goût! Cet entremets associe la puissance des fruits rouges à la douceur de la vanille et de la tonka. Son streusel cacao et son moelleux aux chocolats Valrhona Jivara et Valrhona Inspiration Framboise apportent la touche de gourmandise nécessaire pour totalement séduire les becs sucrés. Attention à vous, ça va saigner!

Lire la suite­­

Tarte citrouille, érable et épices douces

Classé dans : Halloween, Recettes sucrées | 2

N’ayez pas la trouille de tester la célèbre tarte à la citrouille monstrueusement savoureuse ! Cette tarte de saison très appréciée aux États-Unis, inspirée de la « Pumpkin Pie » ou tarte à la citrouille en français sera idéale pour surprendre vos convives pour Halloween! Même les plus récalcitrants, oserons se laisser tenter en bravant avec courage la peur de la découverte gustative. Comment ne pas se laisser séduire par la saveur sucrée et douce de la courge associée à un nappage au sirop d’érable, à une chantilly parfumée aux épices douces et à quelques décorations sucrées. Un conseil : prenez gare aux petites mains voleuses de fantômes en meringue!

Lire la suite­­

Entremets pêches jaunes et blanches, vanille et sauge ananas

Classé dans : Recettes sucrées | 1

Laissez vous surprendre et surtout séduire par l’association de la pêche et d’une plante aromatique au goût exotique et étonnant telle que la sauge ananas. La sauge ananas et son parfum subtile et surprenant d’ananas s’associe très bien à la vanille et aux pêches jaunes et blanches. Cet entremets estival est plein de douceur et de rondeur comme ce superbe moule « Color » de Silikomart qui permet de réaliser des recettes très fruitées, originales et naturellement colorées! Ce moule a un super rendu même sans ajouter de décoration mais je ne peux pas m’empêcher de mettre ma petite touche personnelle !

Lire la suite­­

Entremets cerise et pistache

Classé dans : Recettes sucrées | 2

La cerise : la douceur qui annonce l’arrivée de l’été. Pour célébrer les mamans, les papas ou encore l’amour tout simplement, voici un entremets coloré associant la cerise et la pistache. Cet entremets est composé d’un gelée et d’un crémeux griotte, d’une dacquoise pistache sur laquelle repose un croustillant pistache très gourmand et d’une délicieuse mousse fruitée à la griotte. Le rendu du moule « Lovely » de Silikomart avec cet effet « tressage » est juste magnifique! La saison de la cerise est très courte, alors il faut vite en profiter!

Lire la suite­­
1 2 3 20